Sélectionner une page

Hydro-Québec annonce un investissement de 612 877 000 $ pour la réhabilitation de la centrale de
Rapide-Blanc, en Mauricie. Les travaux, qui débuteront en 2020, permettront notamment de renouveler
les six groupes turbine-alternateur de la centrale. De plus, Hydro-Québec réhabilitera le bâtiment, les
systèmes auxiliaires électriques et mécaniques, les pertuis ainsi que les vannes des prises d’eau, entre
autres.
«Avec ces travaux, la centrale continuera de répondre aux besoins énergétiques du Québec pour les 50
prochaines années et d’être rentable, puisque le coût de production s’établira à moins de 4 ¢ le kWh en
2027. Voilà justement l’un des nombreux avantages de l’hydroélectricité : une production énergétique
fiable, constante et surtout, à long terme » affirme David Murray, chef de l’exploitation et président
d’Hydro-Québec Production.
« Je suis heureux de constater qu’Hydro-Québec investit dans cette centrale, qui a un rôle important
dans la régulation de la rivière Saint-Maurice, et qui fait aussi partie du patrimoine québécois. Pour notre
gouvernement, cet investissement majeur vient confirmer le rôle important de la Mauricie en matière de
production d’énergie propre et renouvelable » affirme le ministre l’Énergie et des Ressources naturelles,
Jonatan Julien.
« Il s’agit d’un investissement majeur pour notre région. Une centaine de travailleurs supplémentaires
seront mobilisés pendant les travaux. La présence de ces travailleurs en région entraînera des retombées
économiques importantes, notamment en matière d’hébergement, de restauration et en achat de biens et
services », ajoute Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre
responsable de la région de la Mauricie.
En mode « avant-projet »
Des travaux ont cours actuellement à la centrale de Rapide-Blanc en lien avec l’avant-projet. Il s’agit
d’activités préalables au démarrage du projet, qui comprennent la construction d’un bâtiment d’ateliers
et de bureaux. Suivront à l’automne 2019, la modification du système de traitement des eaux usées et
les travaux préparatoires à la salle de commandes. Plusieurs visites auront lieu à la centrale par des
firmes d’ingénierie afin de compléter les étapes préalables.
De plus, une deuxième phase de travaux est en préparation, qui vise la réhabilitation de l’évacuateur de
crue et les travaux connexes sur l’aménagement de Rapide-Blanc. Une fois l’ensemble des études
complétées, le projet sera déposé au Conseil d’administration d’Hydro-Québec.
Information sur la centrale Rapide-Blanc
Partager Tweeter
Mise en service en 1934, la centrale est exploitée par Hydro-Québec depuis la nationalisation de
l’électricité au Québec (1963). La puissance installée est de 204 MW, elle comporte 6 groupes turbines et
a une hauteur de chute de 32,92 mètres. Son réservoir, le réservoir Blanc, à une superficie de 8 260 ha

Entrevue avec M. David Murray, Chef de l’exploitation et président d’Hydro-Québec Production

Share This